Communiante

Les Professions de foi sont très souvent organisées en fonction des demandes les jours de messe durant les mois d'avril, mai et juin. Durant cette messe, l'enfant exprime sa foi en prenant la parole pour lire un cours texte, rédigé par ses soins ou alors un passage de la Bible qu'il aura lu et compris pendant son cathéchisme.

Parfois on demande également aux parents ainsi qu'à la marraine et au parrain de rédiger un texte à lire devant l'assemblée. Cette étape permet à l'enfant de renouveler ses voeux, et va dans la continuité du baptême et de la première communion.

La profession de foi

La tenue vestimentaire à privilégier lors de cet évènement peut dépendre de la paroisse dans laquelle on se trouve. Pour certaines, seul un vêtement blanc (écharpe, pull, pantalon) est de mise. Pour d'autres, c'est l'aube de communion qui est de rigueur. Ce vêtement blanc, symbole de pureté, est disponible en de nombreux modèles (avec ou sans capuche, uni ou à dentelles, etc...) et se porte par dessus la tenue habituelle. L'aube de communion est ceinturée à la taille par un cordon et l'enfant peut également porter une croix autour de son cou.

L'enfant en aube de communion va ensuite plonger sa main dans l'eau bénite et faire le signe de croix. C'est à ce moment que son parrain et sa marraine peuvent lui donner un cierge allumé, symbole de passage de lumière et du savoir.

La profession de foi se terminera ensuite par un repas famillial, souvent accompagné d'un échange de cadeaux de la part des parents et du parrain et de la marraine vers l'enfant. Ce rite social renforce les liens qui unissent parents et enfants et est souvent accueilli avec plaisir par les familles.

Vous aussi, si vous avez des anecdotes à nous raconter sur votre cérémonie de la Profession de foi, n'hésitez pas à nous en faire part dans un commentaire ci-dessous !